13 mars 2015 ~ 0 Commentaire

Suits, saison 4: Final

Suits - logo

 

Suits, saison 4: Final

Comme d’habitude, la vie pour Mike et Harvey est pleine de problèmes divers et variés, jusqu’aux derniers épisodes de la saison, qui parviennent tout de même à regrouper tout un tas de menaces, certaines que l’on croyait terminées, d’autres qui sont apparues d’elles-mêmes, et bien entendu, les dangers habituels oscillant au-dessus de la tête de tous les personnages avec un « secret ».

Ou plusieurs. Là où chacun d’eux en est, cela ne fait pas une grande différence.

« Fork in the Road » m’a laissé perplexe à plusieurs reprises.

SuitsForkintheRoad

Un jour le monde lui appartiendra ( cough ).

D’abord, par les flashbacks récurrents qui ont pris l’habitude de s’installer pendant un ou deux épisodes de chaque saison. Chose que j’apprécie en général, sauf quand elle montre la défaite terrible de Harvey face à Louis, qui a mené celui-ci au poste d’associé avant celui-là. Explication réussie, même des années plus tôt, Louis n’avait aucune idée que les gens peuvent penser différemment de lui-même.

Bien sûr, nous ne sommes pas forcés d’avoir les mêmes opinions, mais il faut bien comprendre que ce n’est pas parce que la pensée de l’autre est logique qu’on va l’accepter pour autant.

Autre point: Harvey emmène Louis et Mike s’occuper d’un cas ensemble, et les laissent s’expliquer entre grandes personnes, ce qui résulte en Louis essayant d’étouffer Mike, après lui avoir dit des horreurs, et avant de lui dire qu’en fait il ne lui en veut pas tant que cela.

Mais bien sûr, c’est évident. Et en quoi la fraude du jeune homme a bien pu ruiner la vie de l’avocat, d’ailleurs?

SuitsDerailedEnfin, passons d’un problème a un autre: le professeur Gerard revient dans « Derailed » et confie une affaire à Mike en lui faisant comprendre qu’il a tout intérêt à le faire. Oups, désolée Harvey, secret éventé.

L’idée est bien, le monsieur ne semble pas chercher querelle, sauf que Mike se reconnait dans les familles des victimes et patatra, à l’évidence, il se lance sur le cas avec trop de hargne et manque de tout faire capoter. Heureusement, Donna est là, et rattrape le coup. Malheureusement, elle le fait en se procurant des informations d’une manière plus que douteuse. Malheureusement, elle se fait prendre.

SuitsIntentDésolée d’avoir voulu aider…

Cette affaire sentait la catastrophe à plein nez.

La réaction d’Harvey dans « Intent » face à la menace d’un procès contre à la fois Donna et le cabinet m’a sincèrement surprise. Après tout, il lui dit de vive voix qu’il l’aime. Après lui avoir fait remarquer qu’il ne peut se permettre d’avoir des émotions s’il veut gagner.

Du côté de Malone et Jessica, tout semble bien fini, ce qui est un peu injuste: le fameux il-l’a-appris-juste-au-moment-où-je-m’étais-décidée-à-tout-dire.

Enfin, Malone a ses raisons de ne pas pouvoir en supporter plus, mais tout de même. Jessica l’aimait vraiment. Elle voulait que les choses avancent, elle espérait pouvoir tout lui dire. Une décision, trop tard de quelques heures à peine. Ou de quelques mois. Dommage.

« Not Just a Pretty Face » clôt donc cette saison, et nous apporte la nouvelle la plus choquante de toute la série: Norma, l’assistante de Louis, est morte?! Après tout ce qui a été dit à son sujet, c’en est presque décourageant. On aurait voulu la voir, au moins une fois. Savoir si elle valait sa terrible réputation.

Je suppose qu’elle restera une légende. Paix à son âme.

Contrairement à ce que je pensais, Woodall n’était pas encore hors jeu, enfin pas exactement, et Cahill revient vers Pearson Specter Litt alors que les choses vont mal avec les recherches sur l’argent supposément donné par Fortsman. Au final, tout rentre dans l’ordre ( semblerait-il, tout du moins ), mais encore une fois, on se rend compte à quel point les décisions à prendre ne sont pas toujours faciles. Entre une femme malade qui ne bénéficie de soins appropriés que grâce à Fortsman et les héros de l’histoire, c’est la loi de la jungle qui l’emporte, et cela au déplaisir de Mike et Rachel. Mais quoi, que pouvaient-ils faire d’autre?

Et quelles que soient ses circonstances atténuantes, Eric Woodall est celui qui est venu après Harvey Specter. Il n’a donc aucun droit de se plaindre. Qui sème le vent, récolte la tempête.

Reste donc la seconde nouvelle la plus choquante, avec Donna qui choisit finalement de partir travailler pour Louis, ce qui risque bien d’être un changement majeur pour la saison prochaine.

Changement majeur, oui. Définitif? C’est à voir.

SuitsNotJustaPrettyFace

Fini? Fini?!?

Si au moins cela permettait de mettre Donna et Harvey ensemble une bonne fois pour toutes, ce serait déjà cela de gagné. Après tout, leur collaboration étroite était le principal argument contre une relation officielle. Mais on peut raisonnablement supposer que chacun des deux va nous faire une crise existentielle, colère contre l’autre, amertume, et caetera.

Le bilan pour cette fin de saison, à mon avis, est qu’elle est un peu moins dramatique que d’habitude. Pas de grande menace au-dessus de la tête de qui que ce soit, pas de procès à venir… Au final, malgré des hauts et des bas juridiques, c’es surtout le côté sentimental qui est mis en avant.

<— Suits, saison 4: Dernier sprint

Suits, saison 4: Retour sur la saison —>

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Martinanana |
Tutodecopeopleconseil |
Gossip Girl Saison 7 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meilleurssitesstreaming
| Touche pas à mon Blog
| Nancejones86