05 février 2015 ~ 0 Commentaire

Suits: Retour sur la saison 1

Suits - logo

 

Suits: Retour sur la saison 1

J’ai commencé cette série en voyant la promo après White Collar. Même chaîne, même classe, même côté illégal dans le légal, les deux personnages principaux ayant un secret à protéger, un secret qui pourrait les perdre. Et un de ces piquants!

Loin de moi l’idée de prétendre avoir été déçue.

Mike Ross aurait pu avoir un avenir brillant. Non seulement il a une mémoire photographique qui fait de lui une encyclopédie vivante en plus d’une caméra de surveillance, mais il sait aussi utiliser ses capacités avec intelligence. Un mauvais choix l’a éjecté de la place d’avocat à laquelle il aspirait depuis la mort de ses parents, et le jeune homme vit sans rien faire de sa vie, à part prendre soin de sa grand-mère et tricher pour les autres. Mais sa vie va changer, embauché par le redoutable Harvey Specter comme collaborateur chez Pearson Hardman, l’un des plus grand cabinet d’avocats de New York, et cela, bien que Harvey sache qu’il n’est pas avocat…

Suitssaison1

Entre des cas plus ou moins déliés, après tout, ce n’est que la première saison, et il n’est pas rare de commencer par des histoires libres les unes des autres, et l’apprentissage de Mike en tant que ( erm ) avocat, Suits fait progresser ses personnages parmi de dangereux écueils.

Et tout y est simplement génial.

Mike cherche vraiment à changer, mais il n’est pas capable pour autant de faire le grand saut à tous les coups. Le jeune homme a des remords, parfois il hésite à faire certaines choses, car il a un grand cœur. Mais il apprend aussi de ses erreurs, et même s’il lui arrive d’être regardé de travers à chacune de ses fautes, c’est aussi parce que dès son arrivée il a fait parler de lui.

SuitsMikedollC’est tout de même le protégé ( ou l’esclave, cela revient au même ) du grand Harvey Specter, promu au rang d’associé senior au tout début de l’histoire, raison pour laquelle il lui a fallu embaucher quelqu’un.

Cadeau d’une cliente… si mignon, Mike.

Et puis, que l’on ne s’y trompe pas, Mike ignore peut-être des choses fondamentales qui peuvent le faire passer pour un idiot au tout début, mais il s’adapte vite et réussit des choses que des collaborateurs là depuis bien plus longtemps que lui ne saisiraient pas. De quoi susciter la jalousie.

SuitsHarveyHarvey, d’un autre côté, est la source d’un amusement perpétuel, étant à l’origine de la majorité des remarques désobligeantes, lapidaires parfois, de la série. Il peut d’abord apparaître comme un homme égocentrique, insensible et aussi un peu mauvais, mais on découvre vite d’autres facettes de lui. Il lui arrive rarement d’être en colère, mais quand c’est le cas, il reste très juste dans ses reproches, autant qu’un homme en colère peut l’être. Il déteste perdre, mais ne verserait jamais dans l’illégalité pour gagner.

SuitsScottyEt puis, il le cache bien, mais la vérité, c’est qu’il veut le meilleur pour ses clients, parfois même pour ses adversaires. A condition qu’ils le méritent. Seulement, montrer des émotions est la meilleure manière de perdre pour un avocat.

Et oui, il a des sentiments… Scotty le prouve bien.

Et, mention spéciale à son assistante, Donna Paulsen, la femme la plus géniale de tout l’univers, qui sait tout sur tout le monde et est capable de faire obéir à peu près n’importe qui dans le cabinet, excepté Harvey et la patronne, bien entendu.

Tous deux font un travail extraordinaire, que même Jessica Pearson, avocate à la tête du cabinet, sait apprécier.

Une femme vraiment étonnante, dure mais confiante, comme elle le prouve quand son ex-mari vient la trouver à cause d’ennuis avec sa compagnie. Une femme à qui les deux hommes doivent absolument cacher le manque de diplôme de Mike, et aussi le fait que ce dernier n’est jamais allé à Harvard, puisque, bien entendu, snobisme oblige, le cabinet n’engage comme avocats que ceux qui viennent de Harvard. Une femme qui va apprendre, en fin de saison, ce qu’on lui a caché, laissant le spectateur dans une angoisse désagréable.

Ce secret, elle l’apprend de la bouche même de l’ancien meilleur ami de Mike, un véritable déclencheur de catastrophe que Mike a dû sortir des plus graves ennuis après avoir décidé de rompre les ponts. Un « ami » qui lui a presque valu d’être arrêté, l’ayant poussé à faire une transaction de drogue pour lui comme le jeune homme avait besoin d’argent pour les soins de sa grand-mère. Un menteur invétéré, qui nous a presque fait croire à sa rédemption, jusqu’à ce qu’il ne digère pas d’apprendre que Mike sorte avec son ancienne petite-amie, Jenny.

Mike, lui, a quelques problèmes côté sentimental, déchiré par ses sentiments pour Jenny et l’attraction qu’il éprouve pour Rachel, assistante juridique au cabinet qui ne parvient pas à réussir l’examen d’entrée à l’école de droit parce qu’elle n’a pas confiance en elle.

SuitsHarveysHarvey

La saison se clôt avec le retour sur une affaire datant de bien longtemps, du temps où Harvey était encore substitut du procureur. S’apercevant que son patron de l’époque, Cameron Dennis, avait non seulement caché des preuves ( raison pour laquelle le jeune homme avait quitté son emploi au bureau du procureur ), mais qu’en plus l’accusé d’alors était innocent, Harvey va tout faire pour que celui-ci soit libéré, et que les véritables coupables soient punis, quitte à dépasser un peu la ligne cette fois.

De toutes manière, ce Dennis est un salopard qui a voulu laisser couler son propre protégé pour sauver sa peau. Heureusement que l’autre personne protégeant l’avocat, j’ai nommé Jessica Pearson, en a eu vent et a fait ce qu’il faut, avec l’aide de Donna, pour que cet homme n’ait plus jamais l’occasion de s’en prendre à Harvey…

Et comme si cela ne suffisait pas, Mike doit jongler avec son secret pour que Louis Litt, un personnage vraiment particulier, ennemi personnel de Harvey Specter et homme en charge des collaborateurs, ce qui ne peut qu’être une mauvaise nouvelle pour Mike, n’ait pas de quoi se réjouir en faisant chuter Harvey.

Suits: Retour sur la saison 1 dans Séries TV 683630SuitsDealCette première saison de Suits n’avait certes pas de grand méchant, enfin, pas dans les proportions des saisons suivantes, bien que Dennis vaut bien ce titre, mais c’est surtout parce qu’il s’agit une introduction à son monde, pas seulement pour nous, mais aussi pour Mike. Le jeune homme s’intègre à ce nouveau monde, un monde qui aurait pu être le sien, mais qui ne l’a pas été, à cause d’une seule erreur, devient progressivement ce qu’il doit être pour mériter une place alors qu’il n’en a légalement pas le droit. Il s’enfonce aussi dans son mensonge, en même temps que Harvey, quand la fille d’un client les remercie en s’introduisant dans la base de données de Harvard et l’y ajoute. Mike se lie à Pearson Hardman, s’y enracine, ce qui fait encore plus mal quand on songe qu’il pourrait être sur le point de tout perdre encore une fois.

Il y a beaucoup de sarcasme, pas mal de suspicion et de médisance, mais en même temps, c’est l’histoire d’hommes qui veulent faire le bien, pas forcément de la meilleure façon. Alors oui, il y a beaucoup de justesse, si ce n’est de justice, dans cette histoire.

Suits: Retour sur la saison 2 —>

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Martinanana |
Tutodecopeopleconseil |
Gossip Girl Saison 7 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Meilleurssitesstreaming
| Touche pas à mon Blog
| Nancejones86